"Née dans un village morbihannais du pays gallo, j’ai eu la chance de grandir entre la maison familiale et la ferme de mes grands-parents. Après mon année de seconde, je pars pour les Etats-Unis ou je fais l’équivalent d’une première. A mon retour, je valide un baccalauréat technologique Sciences Technologies de Laboratoire Option Biochimie Génie Biologique. C’est par intérêt pour la biologie que je commence un Brevet de Technicien Supérieur Agricole Technologies Végétales Option Amélioration des Plantes et Technologies des Semences où je découvre le monde agricole.

Le BTSA en poche, je pars pour l’Autriche où je travaille dans les jardins d’une ONG militant pour la biodiversité végétale, principalement potagère. C’est à cette occasion que j’ai pu pratiquer pendant six mois le jardinage et la production de semences. Suite a cette expérience je décide de me former au maraîchage et commence à la rentrée 2007 un Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole en maraîchage biologique. Depuis j’ai - entre autre - été encadrante dans un jardin d’insertion pendant deux ans et viens de terminer une saison en tant que salariée sur une ferme en maraîchage biologique diversifié et vente en circuits courts.

Je me suis rendue compte que, tout au long de mon parcours scolaire et professionnel, j’ai fréquemment choisi le “faire ensemble”. D’abord dans ma façon d’habiter parce que je vis en collectivité depuis dix ans (principalement collocation mais aussi logement partagé chez l’habitant, etc.) mais aussi dans mes engagements personnels. Je suis bénévole et investie dans le milieu associatif et coopératif car j’y trouve un fonctionnement intéressant pour la synergie du groupe, les dimensions d’éducation populaire, etc. Ces expériences m’ont persuadée que la mutualisation et le partage sont des valeurs qui portent et qui ne sont pas suffisamment approfondies.

Aujourd’hui, je souhaite m’installer en production végétale (le domaine précis reste à définir) et ne l’envisage pas sans le collectif. Plusieurs raisons peuvent justifier cette envie : préférence pour la réflexion en groupe, besoin de sentir un lieu vivant grâce à d’autres personnes, désir de pouvoir s’entraider et ainsi changer d’air de temps en temps, avoir de meilleures chances de se partager le travail et donc d’avoir un projet viable et vivable.

Pourtant, de nombreux questionnements me viennent à l’esprit et je souhaite me sentir armée avant de me lancer dans l’aventure d’une installation collective."